L’impact du pare-brise lors du contrôle technique

Photo of author

Rédigé par Jeannot

Lors d’un contrôle technique, l’état du pare-brise est un élément important à vérifier. En effet, un impact ou une fissure sur cette pièce essentielle de votre véhicule peut entraîner des conséquences aussi bien sur la sécurité que sur la législation. Dans cet article, nous allons vous expliquer les règles en vigueur concernant les impacts sur le pare-brise lors du contrôle technique, comment évaluer si votre pare-brise nécessite une réparation ou un remplacement, ainsi que les précautions à prendre pour éviter d’endommager cette partie cruciale de votre voiture.

Les critères d’évaluation du pare-brise lors du contrôle technique

Pendant le contrôle technique, le technicien va examiner différents aspects du pare-brise :

  • Emplacement : les impacts situés dans le champ de vision du conducteur sont plus susceptibles d’être sanctionnés que ceux se trouvant sur les côtés du pare-brise.
  • Longueur : une fissure mesurant plus de 30 cm peut entraîner une contre-visite obligatoire.
  • Éclat : selon sa taille et sa profondeur, un éclat peut être considéré comme une dégradation mineure ou majeure, influant sur les résultats du contrôle technique.

Champ de vision du conducteur

Le champ de vision du conducteur est délimité par un rectangle de 30 cm de large et 25 cm de haut, centré sur le volant. Un impact situé dans cette zone est plus susceptible d’affecter la visibilité du conducteur et, par conséquent, sa sécurité. Si un éclat ou une fissure se trouve à l’intérieur de ce rectangle, il sera considéré comme une dégradation majeure lors du contrôle technique.

Taille et profondeur des impacts

Les techniciens examinent également la taille et la profondeur des impacts présents sur le pare-brise :

  • Un éclat d’une taille inférieure à 1,5 cm est généralement considéré comme acceptable s’il ne se trouve pas dans le champ de vision du conducteur.
  • Une fissure dont la longueur n’excède pas 30 cm peut être tolérée, sauf si elle affecte directement la visibilité.
  • Si la profondeur d’un impact atteint les couches intermédiaires du pare-brise, cela peut entraîner une diminution de la résistance de celui-ci et justifier un remplacement.

Conséquences en cas d’impacts non conformes

Si le pare-brise présente des impacts ne respectant pas les critères définis par la réglementation, plusieurs conséquences peuvent en découler :

  1. Contre-visite obligatoire : Le contrôle technique sera jugé “défavorable” et une contre-visite sera nécessaire. Cela implique de réparer ou remplacer le pare-brise avant de soumettre à nouveau le véhicule au contrôle technique.
  2. Amende et immobilisation du véhicule : Circuler avec un pare-brise présentant des impacts non conformes peut entraîner une amende et même l’immobilisation du véhicule si l’état du pare-brise est jugé trop dangereux pour la sécurité routière.
réparation de fissures sur le pare-brise

Réparation ou remplacement du pare-brise : comment décider ?

Face à un impact sur votre pare-brise, vous pourriez vous demander s’il est préférable de le réparer ou de le remplacer. Voici quelques éléments pour vous aider à prendre une décision :

  1. Emplacement : si l’impact se situe dans le champ de vision du conducteur, il est fortement recommandé de remplacer le pare-brise afin d’assurer une visibilité optimale.
  2. Taille : pour les éclats mesurant moins de 1,5 cm et les fissures ne dépassant pas 30 cm, une réparation peut être envisagée. Au-delà de ces dimensions, un remplacement est généralement nécessaire.
  3. Nombre d’impacts : si votre pare-brise présente plusieurs impacts, il est préférable de le remplacer pour garantir sa résistance et éviter des dommages supplémentaires.

Il est important de consulter un professionnel qui pourra évaluer l’état de votre pare-brise et vous conseiller sur la meilleure solution à adopter.

Précautions à prendre pour éviter les impacts sur le pare-brise

Afin de minimiser les risques d’impact sur votre pare-brise, voici quelques conseils à suivre :

  • Maintenez une distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède, surtout sur les routes en mauvais état ou lors de travaux, où les projections de gravillons sont plus fréquentes.
  • Évitez les stationnements sous des arbres ou à proximité de chantiers, où des chutes de branches ou de matériaux peuvent endommager votre pare-brise.
  • Vérifiez régulièrement l’état de vos balais d’essuie-glace et remplacez-les si nécessaire, car des essuie-glaces usés peuvent rayer la surface du pare-brise.

En prenant ces précautions et en faisant réparer ou remplacer votre pare-brise en cas d’impact, vous mettez toutes les chances de votre côté pour passer le contrôle technique sans encombre et assurer la sécurité sur la route.